Feedback du stage de Istres par Denis Barbet

IMG_0749-PANO

5 régatiers  Rhône-alpins ( Claude et Jean-Christophe d'Aix, Denis et Alain de Thonon, et Loïc d'Annecy) avaient fait le déplacement à Istres, avec le coach Nico , l'alter ego de Céline. Au programme 2 jours d'entrainement et trois de régates. Une arrivée mouvementée pour un des deux équipages thononais avec la voiture qui les lâche à Montélimar (heureusement ils ne transportaient pas les bateaux) ! Premier dilemme : rentrer ou continuer avec un retour incertain ? les valeureux régatiers Denis et Nico le coach choisirent la glorieuse incertitude du sport sans véhicule pour le retour ! ;-)

Une quinzaine de bateaux pour les entraînements et 18 pour la régate se retrouvèrent à Istres au port des heures claires, qui porte bien son nom quand on arrive tôt le matin, avec une vue splendide sur l'étang de Berre, côté nature (l'autre côté étant plus industrialisé). Les deux premiers jours ont donné des conditions musclées (surtout le vendredi) qui plaisaient bien à Denis qui gagne une manche d'entraînement mais la suite fut un peu moins glorieuse... ;-)

Le samedi fut off avec du vent à plus de 30 noeuds. le groupe en profita pour faire de la théorie, sur les règles de course, et les réglages de miniji, avec un briefing sur les qualités de voile.

Le dimanche les choses sérieuses commencèrent avec un vent médium très changeant qui en fit tourner plus d'un en bourrique, mais ce sont les joies des régates en plan d'eau intérieur. 4 manches furent organisées. A la fin de la journée, Loïc vire en tête, Claude 6, Denis 7 , JC 8 ou 9 et Alain dans les 15.

Le lundi 3 manches par petite brise très versatile permirent de finir la régate. Claude et JC remonte au classement, Loïc garde sa première place et Denis se perd dans les petits airs malgré de meilleurs départs que la veille. Alain fait une meilleure dernière manche.

Pour les résultats, Loïc gagne la régate, Claude 5 je crois, JC 7, Denis 10 et Alain dans les 15 je crois (18 au départ)

Le retour fut moins mouvementé que l'aller, et on a réussi à faire tenir tous les thononais avec leurs bagages et les bateaux dans la seule voiture encore vaillante.

En conclusion, une bonne régate très instructive, qui a permis de conforter les acquis des derniers entraînements et de préciser les points à travailler qui pour Denis sont ses départs qui pêchent. Une bonne transition entre Arbon et la finale de Ligue à Thonon qui se profile déjà.